02.06.18

Abilio Diniz, infatigable

image Abilio Diniz, infatigable

Mi-2015, la participation au capital de Carrefour Brésil monte à à 12%. Via Peninsula, Abilio Diniz (www.lemonde.fr/economie/article/2012/06/21/abilio-diniz-infatigable_1722596_3234.html) détient de ce fait 2 places au CA. En doublant sa prise d'actions dans le capital du groupe Carrefour France, Peninsula devient le quatrième sociétaire de Carrefour. Depuis son départ du groupe GPA, l'homme d'affaires s'occupe de Brasil Foods et projette de nouveaux investissements. C'est à 78 ans qu'Abilio Diniz renoue avec le monde de la distribution brésilienne, en compagnie d'un partenaire de choix.

Abilio Diniz, une enfance à Sao Paulo

La famille d’Abilio Diniz, d’origine portugaise s'exile au Brésil en 1929 Au milieu des années 50, le jeune homme intègre une grande école de management à Sao Paulo, d’où il sort diplômé. Les gosses du quartier où il habite le considèrent comme tête de turc au cours de sa jeunesse. Abilio Diniz a vu le jour en 1936 au Brésil.

Un chef d'entreprise de poids au Brésil

Luiz Inácio Lula da Silva, qui est l’ex dirigeant du Brésil, dénombrait Abilio Diniz dans son cercle d'amis. Parmi les 100 hommes les plus influents sur le sous-continent brésilien, on trouve l'entrepreneur, selon l’hebdomadaire du Brésil "Epoca". Abilio Diniz est l’un des personnages les plus charismatiques du Brésil.

GPA a retrouvé sa stabilité financière après la crise et commence à parler de partenariat avec Casino. Il affronte en effet la concurrence du géant français Carrefour sur ses terres brésiliennes. Abilio Diniz cède des actions à hauteur d'un milliard de dollars au groupe Casino et promet de concéder la tête du groupe GPA 7 ans plus tard à Jean-Charles Naouri, le président directeur général de Casino. En juin 2012, Casino contrôle GPA. C’est la désunion puis quelques mois plus tard le départ de l'entrepreneur brésilien de la présidence du conseil d’administration. Abilio Diniz peut de nouveau prévoir des investissements dans n’importe quel secteur économique grâce à un accord conclu à l'automne 2013 avec Casino, qui le délivre de la clause de non-concurrence.

Abilio Diniz ouvre son groupe aux investisseurs en 1995. GPA se transforme en chef de file de la distribution au Brésil après que l'homme d'affaires ait déclenché une période d'achats de sociétés. Durant de la présidentielle de 1989, le chef d'entreprise est enlevé. Délivré au bout d'une semaine, l’homme va rester affecté par cette expérience. Au début des années 1990, en pleine crise, le le groupe d'Abilio Diniz rencontre d'importantes difficultés financières.