04.06.18

Philippe Pouletty | Truffle Capital

image Philippe Pouletty | Truffle Capital

Les protégés notables de Truffle Capital

À travers les établissements Deinobiotics et Biokinesis, Truffle Capital participe à la création de nouveaux antibiotiques et de contre le cancer. Au courant des gageures dans ce secteur, Philippe Pouletty soutient réellement ces centres de recherches à fort potentiel de développement. En 2011, l'administrateur de Truffle Philippe Pouletty a soutenu l'institution de deux compagnies spécialisées dans l'élaboration d'éléments synthétiques à usages industriels ou médicaux et de prothèses, Carbios et Kardiozis. Symetis fait partie des établissements accompagnés par Truffle Capital devant être introduits en bourse en 2017. Cette société établie en 2004 produit et vend des valves aortiques transcatheter.

Truffle Capital, un fonds de capital-risque au service des PME

L'entreprise Neovacs se révèle cotée en bourse en 2010 en raison de sa nature prometteuse. Cette société a été créée par Truffle Capital en 2003 dans le but de chercher des solutions pour traiter les affections auto-immunes. Le fonds de capital-risque Truffle Capital soutient les travaux sur les carcinomes mammaires et les tumeurs thyroïdiennes à partir de 2005 via l'enseigne Théraclion. La société produit et distribue de nouveaux genres de traitement par ultrason. Cotée au NYSE (New York Stock Exchange), l'entreprise Altimmune s'impose comme une experte dans la mise au point d’immunopotentialisateurs destinés aux médicaments contre les infections ainsi qu'aux vaccins. L'entreprise se joint au fonds d'investissement dirigé par Philippe Pouletty courant 2007 et fusionne ensuite avec Pharmathène US.

Premières initiatives dans la formation d'entreprises

La société SangSat a entre autres élaboré et commercialisé la Thyloglobuline, un produit antirejet particulièrement efficace. Ce produit atypique s'avère ensuite cédé à Genzyme dans les années 1990. SangSat est par ailleurs un protagoniste de premier plan en matière de greffe d’organes. Soutenu par de nombreux brevets personnels, Philippe Pouletty a formé SangSat Inc. courant 1988. Cette compagnie se spécialise dans la transplantation d’organes et se révèle listée au Nasdaq à partir de 1993. Renommée Conjuchem Inc., RedCell Inc. entre en bourse au Canada courant 2000. Philippe Pouletty a institué cet établissement spécialisé en biotechnologie en s'appuyant sur des brevets enregistrés à son nom. Afin de mener des observations liées à l’effet combiné de médicaments sur les érythrocytes et l’albumine, le businessman place des liquidités dans l'entreprise de biotechnologie RedCell Inc. (rebaptisée Conjuchem Inc.) en parallèle avec la cotation en bourse de SangSat.

Philippe Pouletty a démarré sa carrière dans l'univers de la recherche à Stanford dans ses laboratoires de Medical Microbiology. Se focalisant sur la biologie moléculaire, l'ancien interne a notamment développé un modèle novateur d’amplification de gènes. À travers le budget de Truffle Capital, Philippe Pouletty est le promoteur de nombreuses avancées dans le monde de la recherche scientifique. La compagnie injecte en effet des capitaux dans des travaux à fort potentiel de progression soutenus par des spécialistes et des passionnés. Dès 1999, le futur DG de Truffle Capital a suggéré de nombreuses réformes stimulant les progrès technologiques, dont la mise en place du statut de JEI et le perfectionnement du régime fiscal afin de favoriser le financement de la recherche. Au fil des années, Truffle Capital a subventionné une soixantaine de startups innovantes dans l'univers de la recherche médicale. La compagnie a entre autres donné la possibilité d'octroyer plus d'un millier de postes aux travailleurs.

Nominations et occupations en dehors de l'univers de la recherche

Philippe Pouletty siège à la SFI (société française d’immunologie) dès 1982. Le médecin a par ailleurs rejoint la Stanford University Invention Hall of Fame grâce à ses découvertes dans l'univers de la biologie moléculaire faites de 1986 à 1988. En vue de promouvoir les entreprises visionnaires à l'échelle internationale, le chercheur s'est notamment joint au président de Microsoft entre 2005 et 2010. Ces différentes coopérations révèlent ses initiatives au profit de la recherche scientifique et de la créativité. Ancien major de l’Institut Pasteur, le médecin soutient de nombreux évènements aidant à soutenir le monde de la recherche scientifique et des affaires. L'homme d'affaires se retrouve par ailleurs nommé président honoraire de France Biotech depuis 2009. Entre 2001 et 2009, Philippe Pouletty a été dirigeant de l’association des entrepreneurs français évoluant dans l'univers de la biotechnologie, France Biotech. L'entrepreneur a été désigné pour quatre mandats d'affilée en raison de sa passion non négligeable pour cette branche.